Fabrication de logiciel

Programmation

iLog Sàrl met a votre disposition une solide expérience en programmation de logiciel.
Que se soit la conception, l’architecture, la réalisation et la mise en production.

Pour ce faire iLog Sàrl s’appuie sur des bases solides ayant une forte réputation dans le monde du développement logiciel:

  • Méthodologie « Agile ».
  • Cadre du développement avec « Scrum ».
  • Environnement de programmation « VisualStudio » et  « .NET ».
  • Style de programmation « TDD ».

Ces divers technologie permet une avancée du projet bien cadrée et donnent une vision précise de l’avancement des tâches à accomplir.

Scrum

Scrum est un cadre de développement dans lequel des équipes plurifonctionnelles réalisent des
produits de manière itérative et incrémentale. Scrum structure le développement en cycles de travail
appelés Sprints. Ces itérations ne durent jamais plus de quatre semaines (deux semaines la plupart
du temps), et s’enchaînent l’une après l’autre sans interruption.

Un outil de visualisation de l’état de chaque tâche permet de savoir en temps réel quel tâche est terminée ou en cours de développement.
Le client final a ainsi une bonne vue d’ensemble du projet.

Pour plus d’information.
Ici aussi en anglais.


VisualStudio est un outil de programmation avancé développer par Microsoft.
Il permet la création de logiciel multiplatforme (Windows 10 / Mac OS / Linux).

Microsoft .NET

Microsoft .NET (prononcé « dot net ») est le nom donné à un ensemble de produits et de technologies informatiques de l’entreprise Microsoft pour rendre des applications facilement portables sur Internet. Le but est de fournir un serveur web local permettant de gérer des services et évitant d’externaliser des données privées sur un service web de stockage ou un hébergement web tiers. (source Wikipedia)

TDD => Test-Driven Development

Test-Driven Development est une approche de la programmation orienté sur les testes.

Le processus de travail est le suivant :

  1. Ecriture d’un test.
  2. Vérifier que le teste échoue ( validation du test).
  3. Ecriture juste le code permettant de répondre à la demande du teste.
  4. Vérifier que le test passe.
  5. Réarranger le code si besoin

Ces 5 étapes tournent en boucle et le code se construit au fur et à mesure que de nouveau test sont écrit.

L’étape 5 ne se déclenche pas a chaque nouveau test. La qualité du code se complexifie avec les nouveaux tests et il arrive un moment ou le code doit être remanier  « refactoring».

En fin de processus le code est entièrement tester. Il est donc fiable.

Pour en savoir plus.